Archives de Tag: narration

Novartis Pharma, bel exemple de #storytelling

Novartis Pharma est un bon exemple de l’utilisation de la communication narrative dans l’industrie pharmaceutique. En effet, la firme suisse a su définir un storytelling structurel qui sert de plateforme d’histoires aussi bien en externe qu’en interne. Elle en illustre 3 principes clés.

  1. Exprimer sa quête selon un schéma narratif mythologique

Selon George Lewi, le storytelling des marques ou des entreprises utilise les mêmes schémas narratifs que les grands mythes. Pour résumer, le « public » va rencontrer un héros (marque ou entreprise) qui se donne une mission à accomplir pour lui. Mais un méchant (symbolique ou pas) va s’opposer à lui et tenter de le mettre en échec. Lire la suite

Poster un commentaire

Classé dans Exemples

Story Teller : un avant goût de 2014

Tim Walker réinterprète, avec une fantaisie toute britannique, l’univers des contes et histoires merveilleuses, le mettant en scène pour des des publications, des expositions, des films ou des marques.

livre artiste Tim Walker

livre à l’univers féerique et surréaliste

Il crée ses séries photographiques comme autant de récits fantastiques, en argentique et sans trucage numérique. C’est ainsi que s’est construite l’exposition Story Teller au Sommerset House, puis le livre d’artiste éponyme.

Quelques photographies de Tim Walker seront exposées lors de l’exposition Papier Glacé au Palais Galliera à Paris du 1er mars au 25 mai 2014.

1 commentaire

Classé dans Tendances

Il était une fois Lafayette Gourmet

Lafayette Gourmet joue la carte du storytelling pour les fêtes de Noël, en revisitant la narration des contes de fée. Elle y introduit la gourmandise pour modifier le cours de ces histoires célèbres, associant les huîtres à La petite Sirène, la bistronomie à Cendrillon, le five o’ clock tea à Alice ou les mets russes à Anastasia. Parallèlement, quelques chefs sont invités à proposer diverses recettes : plat qui dissuaderait l’ogre de manger le petit Poucet, qui donnerait envie à Peter Pan de grandir, qui réveillerait la Belle au bois dormant etc.

tastelling-huîtres _ petite sirène

extrait catalogue gourmet réalisé par Jalou Productions et Le bureau du fooding

Le chocolat a donné lieu à une soirée spécifique. Le tout dans un dispositif général des Galeries Lafayette : il était une fois Noël. Dispositif que l’on peut qualifier de transmedia puisqu’il est lié au film La belle et la bête, de Christophe Gans qui sortira sur les écrans le 12 février.

Poster un commentaire

Classé dans Gourmandises

Quand le storytelling active le futur

Si la fonction de storyteller consiste à créer, implémenter, développer, animer la communication narrative d’une entreprise, marque, ville ou personnalité, elle permet aussi de se projeter dans le futur. C’est ainsi que, Robert Wong, co-fondateur de Google’s Creative Lab, a imaginé un film de science fiction. Il y raconte comment la vie de son héroïne va changer grâce aux lunettes à super-pouvoirs qu’elle porte. Quand les scientifiques de Google, réticents à l’idée de créer des lunettes, voient le film, ils en réalisent l’intérêt et se mettent à l’oeuvre pour créer et mettre au point les fameuses lunettes. A l’occasion de la conférence sur le futur du storytelling à New York, Robert Wong s’applique à lui-même les principes de la communication narrative pour présenter sa manière de travailler et d’utiliser l’art ou la « fantasy » pour influencer la technologie.

Poster un commentaire

Classé dans Tendances

Start up et storytelling

Les start up, quand elles rencontrent le succès, génèrent de belles histoires qui nourrissent le storytelling de l’innovation. L’atelier BNP Paris Bas, en collaboration avec son agence de design Steaw le souligne bien, en produisant une infographie stimulante « La start up dont vous êtes le héros ». Elle rappelle de manière narrative la quête du créateur d’entreprise parsemée d’embûche mais aussi de « magiciens » (les fameux business angels).

infographie startup

startup-storytelling-atelier

1 commentaire

Classé dans Exemples

Storytelling : démêler le vrai du faux

Évoquer un livre ne suffit pas à créer du storytelling. Autant la marque Dior instaure une véritable histoire dans son livre interactif présenté à l’Art du Jardin, autant Zadig et Voltaire, en nommant son parfum Tome 1, nous leurre.

tastetelling

Image du parfum tome 1 dans le magazine Zadig et Volatire

Certes le flacon est présenté dans un élégant coffret en forme de livre blanc aux pages vierges, mais la marque ne rebondit pas sur le potentiel de son nom. Elle balise une communication de territoire de marque classique, portée par ses 2 égéries, personnages de papier glacé sans « histoire » ni interactions. Aussi  dans le coffret promotionnel du parfum n’est joint ni Zadig ni un livre de Voltaire ni un livre d’aventure collant mieux à la peau de son mannequin Chris, « surfeur, artiste, aventurier green » …mais une plaque militaire Zadig et Voltaire !

La marque a choisi de communiquer uniquement en images qu’elle diffuse  en « vitrine » dans son magazine, sur son site web, sur Pinterest, Instagram, Facebook et Twitter, loin de la dimension narrative du storytelling.

Poster un commentaire

Classé dans Luxe

Palais de Tokyo : nouvelles vagues de storytelling

La dimension narrative entre au Palais de Tokyo via les curateurs émergents de l’art contemporain. Le storytelling est à l’honneur de certains modules où le récit donne du sens ou un nouveau sens aux œuvres juxtaposées.

tastetelling

Nouvelles vagues, label pour 53 expos au palais de Tokyo et dans Paris

Ainsi la suédoise Ravini présente, dans le module The black Moon, une « exposition-roman » où elle scénographie la rencontre d’un homme et d’une femme. Le tout sera « narrativisé » par un livre et un film réalisés durant l’exposition.

L’italien Lo pinto a choisi, quant à lui, le script comme fil conducteur de son module Antigrazioso. Récits, objets et oeuvres d’art placés dans une même salle déroulent un scénario que le public est censé appréhender dans son intégralité.

Le module Le club des sous l’eau plonge son histoire dans celle du cinéaste scientifique Jean Painlevé, en réactivant le club qu’il créa lui-même en 1934 !

Pour en voir plus, Nouvelles vagues au Palais de Tokyo jusqu’au 9 septembre 2013.

Poster un commentaire

Classé dans Tendances