Archives de Tag: parfum

Exemple de #storytelling croisé Duvelleroy-Guerlain

Parallèlement à son storytelling d’entreprise, Duvelleroy déploie celui de ses éventails en le croisant avec l’histoire de ses prestigieux clients, ses designers pointus ou ses « confrères » créateurs de luxe. Ainsi chaque éventail raconte une histoire, comme tout parfum de Guerlain diffuse une légende.

Pour créer un storytelling croisé, il faut rechercher une histoire commune et la rendre vivante.

Mariage de Napoléon III avec Eugénie de Guzman le 30 janvier 1853 (c) D.R.

 

Pour Duvelleroy et Guerlain, c’est un conte de fée qui les rapproche, car ils partagent un bel épisode de l’Histoire de France. Lire la suite

1 commentaire

Classé dans Luxe

Storytelling cinégénique pour YSL beauté

Yves Saint Laurent développe un storytelling cinégénique à partir du nom d’un de ses parfums La Nuit de l’Homme. Suite au remplacement de son égérie Vincent Cassel par Garett Hedlund et à la baisse de ses ventes en France, la directrice marketing Raphaëlle Brzuchacz a voulu retravailler l’image du parfum et « associer la marque à une expérience sublime ». C’est ainsi qu’YSL Beauté a initié avec Canal + un programme de 8 courts métrages.

Réalisés par Fabien Coutant (sauf un  par Pierre Niney), ils racontent tous la nuit vécue, imaginée, ressentie par des célébrités ayant une activité en rapport avec la nuit. Tournés à Paris en noir et blanc avec une toute nouvelle caméra, ils évitent l’écueil du city guide et se positionnent plutôt comme des courts documentaires de création. La marque a laissé carte blanche à la réalisation : aucun placement de produit, de vêtement, d’évocation de l’univers olfactif. YSL n’apparaît qu’au générique de fin. Mais bien sûr, ces récits de nuit évoquent le territoire du nom du parfum, leurs acteurs les hommes auxquels s’identifier pour le porter. Le concept La nuit de laisse ouverte de nombreuses possibilités d’en compléter le titre et d’écrire de nouveaux chapitres-portraits.

Les « épisodes » seront dévoilés, de façon feuilletonnante, à raison d’un par semaine, pendant 8 semaines, en exclusivité dans les fenêtres de clair de Canal +. Puis ils seront visibles sur You Tube. Les Inrocks relayent l’opération par un encart La nuit de  (contenus complémentaires par rapport au film diffusé, réalité augmentée), sur leur site et leur page Facebook.

Cette opération de storytelling illustre l’importance du naming comme ressort d’une communication narrative.

2 Commentaires

Classé dans Luxe

Storytelling : Guerlain fait sa rentrée cinéma

Guerlain compose avec luxe et cohérence le storytelling de Shalimar. Aprés l’avoir « étoffé » de l’aura émotionnelle et sensuelle de Gainsbourg dans un film d’1min18

la marque nous invite à remonter aux origines du parfum avec une dimension internationale nette.  En effet, Jacques Guerlain a imaginé Shalimar d’après une légende indienne ancienne. Le grand Moghol tombe éperdument amoureux de la belle Arjumandgra. Elle meurt à l’accouchement de son 14ème enfant … Le moghol construira le Taj Mahal en son hommage, avec des jardins nommés Shalimar. La marque va loin dans ce storytelling en termes de durée (1 film  de 5min43), de moyens (réalisation Bruno Aveillan et équipe cinéma) et de thématiques. Si certains symboles visuels du parfum (encens, roses, pétales, vent dans les tissus …) sont classiques, l’adaptation (occidentalisation) de la légende magnifiant l’amour et la mort est plus inattendue. Une ode à un parfum d’éternité ?

<iframe width= »640″ height= »390″ src= »//www.youtube.com/embed/vL6XJw8Oe5M » frameborder= »0″ allowfullscreen>

En voir plus : bandes annonces teasing, making of, projection en avant première sur Facebook,  au cinéma ou en grand magasin

2 Commentaires

9 septembre 2013 · 10:38

Storytelling : démêler le vrai du faux

Évoquer un livre ne suffit pas à créer du storytelling. Autant la marque Dior instaure une véritable histoire dans son livre interactif présenté à l’Art du Jardin, autant Zadig et Voltaire, en nommant son parfum Tome 1, nous leurre.

tastetelling

Image du parfum tome 1 dans le magazine Zadig et Volatire

Certes le flacon est présenté dans un élégant coffret en forme de livre blanc aux pages vierges, mais la marque ne rebondit pas sur le potentiel de son nom. Elle balise une communication de territoire de marque classique, portée par ses 2 égéries, personnages de papier glacé sans « histoire » ni interactions. Aussi  dans le coffret promotionnel du parfum n’est joint ni Zadig ni un livre de Voltaire ni un livre d’aventure collant mieux à la peau de son mannequin Chris, « surfeur, artiste, aventurier green » …mais une plaque militaire Zadig et Voltaire !

La marque a choisi de communiquer uniquement en images qu’elle diffuse  en « vitrine » dans son magazine, sur son site web, sur Pinterest, Instagram, Facebook et Twitter, loin de la dimension narrative du storytelling.

Poster un commentaire

Classé dans Luxe