Archives mensuelles : juillet 2013

Le storytelling aime les anniversaires !

Le transmedia storytelling permet de donner une large visibilité à la commémoration de la date de naissance de l’entreprise (Perrier et ses 150 ans; Cetelem et ses 60 ans), la date anniversaire d’un partenariat (BNP et Roland Garros depuis 40 ans) voire l’anniversaire d’une mascotte ou d’un personnage clé de l’entreprise.

tastetelling-aniversaireL’anniversaire apporte des dimensions affectives que le marketing digital valorise avec créativité :

  • partage d’émotion (l’application offerte par Perrier, développé sur Instagram, pour prendre des photos à la Warhol)
  • partage de souvenirs entre générations (la maison Cetelem, reconstitution d’ habitats de client type Cetelem depuis 1953  à l’espace Pierre Cardin)
  • création d’une communauté (page facebook We are tennis avec plus de 294 000 fans …et la recherche de tous les enfants nommés Yannick en 1983).
  • Bien sûr ces anniversaires peuvent également prendre une dimension internationale selon la clientèle visée.

1 commentaire

Classé dans Transmedia storytelling

Le prisme des médias sociaux

The Conversation Prism est une carte bien pratique pour choisir les médias sociaux sur lesquels appuyer son storytelling.  Récemment actualisée par son auteur Brian Solis, elle a l’avantage d’offrir un panorama à 360° sur ces médias en constante évolution et de montrer qu’ils ne se réduisent pas à Facebook, Twitter et You Tube.

Tastetelling

une carte colorée pour s’orienter dans le dédale des médias sociaux

Selon les cibles visées (grand public, B to B, spécialistes) ou les types de contenus (vidéos, images, diaporamas etc.), le storytelling a l’embarras du choix et peut s’appuyer sur un ciblage média de plus en fin pour lancer la conversation !

Vous pouvez télécharger gratuitement la version numérique ou commander un poster.

Poster un commentaire

Classé dans Boîte à outils

Champagne Michel Loriot : en avant la musique !

Les noms des cuvées Loriot portent un storytelling intelligent et actualisé. Si la cuvée Patrimony rappelle l’héritage ancestral de la maison depuis 1675, les cuvées Mutines (Théodorine, Marie Léopold, Palmyre, prénom des aïeules ) apportent la note affective nécessaire à une belle histoire. Michel Loriot y donne un fil conducteur émotionnel, original et différenciant : la musique dont l’on retrouve systématiquement les termes dans les documents « publicitaires ».

tastetelling

coupe de champagne Patrimony dégustée aux Hauts d’Orgeval

En effet, elle relie tous ses aïeux par leur vocation musicale (le 1er de la lignée étant saxophoniste …), mais elle sert également à la viticulture actuelle. Les vins de ce petit domaine de 7 ha dans la vallée de la Marne sont élevés en musique. 24h/24, ils se développent aux vibrations sonores de Mozart, Brahms, Elgar …Et c’est loin d’être un simple habillage marketing : les vignes reçoivent aussi pour agir contre l’esca, un traitement musical scientifiquement démontré par une nouvelle discipline, la protéodie ou génodique.

Pour revenir aux caractéristiques de ce champagne d’auteur, la qualité tient notamment à la maîtrise pluricentenaire du cépage Pinot meunier, utilisé en grande proportion voire à 100% dans les cuvées Authentic Meunier et Monodie en meunier majeur.

Si le storytelling est maîtrisé, la composition des vins aussi. A écouter sans modération, sans oublier de les déguster !

Pour en savoir plus : suivre le champagne Michel Loriot sur Twitter, devenir fan sur Facebook, trouver ses ambassadeurs, s’informer sur la protéodie en 2 vidéos, un 18 minutes scientifique bien expliqué  ou un module de 4 min de france 3 : heureux qui communique les sciences.

1 commentaire

Classé dans Gourmandises

Le storyteller, figure d’avenir

Le storyteller est au cœur des nouvelles prospectives. Dans le monde du travail et de l’emploi, les analystes dessinent les contours de l’emploi de demain en phase avec un monde bouleversé par les nouvelles technologies et la crise. Y apparaissent schématiquement les 3 figures incontournables des prochaines décennies : le protecteur (anti-crise), l’optimisateur (anti-gâchis),  le storyteller (le sens retrouvé). Le storyteller donnera du sens à l’engagement de l’entreprise en temps de crise, en créant le dialogue avec le consommateur sur les médias sociaux. Cette fonction de storytelling sera endossée de manière variée par les community manager, responsable éditotial web, consultant en ingénérie culturelle …

tastetlling sculpture Jaume Plensa

exposition l’arbre qui ne meurt jamais

Dans son article Prospective du changement dans la société de consommation, Christian Gatard met également en lumière le storyteller, cet artiste entrepreneur qui renouvelle les contes populaires. Il fera asseoir sous l’arbre à palabres réél ou virtuel, « producteurs et citoyens, industriels et consommateurs qui viendront raconter leurs expériences et partager leur foi mystique dans la marque du moment. »

Dans les 2 cas, un challenge à relever pour les storytellers en charge de réenchanter le monde de demain.

1 commentaire

Classé dans Tendances

Quand le story teller s’expose

La figure du story teller devient source d’inspiration pour Emilie Pitoiset, qui le met en scène dans ses Actions Silencieuses, exposition personnelle au FRAC de Reims. Elle a choisi de le représenter, de façon métonymique, par un sweat shirt repeint. « La chemise est le costume de de celui qui va raconter une histoire; elle est présentée hors de la scène et fait figure de narrateur. » Au Palais de Tokyo, l’oeuvre est reprise hors de son contexte d’origine. Dans le module The black Moon, elle peut figurer cette fois le narrateur de cette exposition-roman.

the story teller

The Story Teller, Emilie Pitoiset, 2013, Frac Champagne Ardennes

Ainsi l’artiste nous interroge sur le fonctionnement de ces histoires . Le story teller n’est-il présent que par l’histoire qu’il raconte ? Qui se cache derrière le costume du storyteller ? A chacun des visiteurs, auditeurs, spectateurs de l’endosser ?

Poster un commentaire

Classé dans Tendances