Arles Antique, exemple de #storytelling culturel

Arles Antique est un oxymore : un musée antique partageant des œuvres de plus de 2000 ans, mais qui fête ses 20 ans ! Il est également exemplaire d’un storytelling culturel très réussi.

1. Arles Antique : le storytelling en pratique

Tête de César, musée d'Arles

Découverte dans le Rhône en 2012, la tête de César, storyteller avant l’heure avec son récit La guerre des Gaules,

Le « musée » illustre bien le schéma narratif ou actanciel du storytelling.

  • Arles Antique, musée héroïque, poursuit la quête de « fabriquer du beau, du lien social, de l’imaginaire, du rêve … » contre son ennemi : la fragilité, la disparition.
  • Dans sa mission, il peut s’appuyer sur des adjuvants (alliés) : la communauté de « visiteurs curieux, rêveurs, en quête de sens » qui le traversent et le visitent.
  • Il doit lutter contre les opposants qui feraient céder à la tentation d’une muséographie froide, passéiste, sans âme.

Dans la structure des histoires analysées par Greimas, le schéma narratif est en général complété par 3 épreuves ou étapes formelles. En poursuivant le parallèle, Arles Antique a réussi le passage de ces épreuves en découvrant, conservant et diffusant de spectaculaires trésors cachés dans les eaux du Rhône : comme la tête de César, le bateau Arles-Rhône3 et …sans doute d’autres à venir.

2. Arles Antique : le storytelling en action

Plus qu’un musée, Arles Antique est un lieu dédié à la recherche et à la diffusion archéologique. Ses 3 missions sont représentées par 3 couleurs du bâtiment :

  • le musée bleu : couleur du ciel, car « le ciel reste la seule chose intangible depuis l’antiquité. »(mais aussi bleu d’Arles)
  • le blanc, couleur de l’esprit pour les salles de recherche,
  • le rouge, couleur de l’action pour les laboratoires de recherche

C’est grâce à ses différentes facettes et à ses succès archéologiques dans le Rhône, presque au pied du musée, qu’Arles Antique a pu rendre son storytelling culturel vivant et actuel. Ainsi la découverte du chaland Arles-Rhone3 est racontée comme une fabuleuse aventure en même temps qu’une bataille inexorable contre le temps. Elle a fait l’objet d’une narration en 6 épisodes vidéos visibles sur You Tube, qui font vivre la relève et la restauration de ce bateau intact, datant du 1er siècle, à un rythme et sur une musique digne d’un film d’action.

Par ailleurs, cette découverte exceptionnelle a nécessité la construction d’une aile supplémentaire pour présenter le long navire de 31 mètres et tous ses trésors dans le musée.

3. Arles Antique : le storytelling en exposition

souvenirs-storytelling-exposition-syracuse

quand l’histoire de la photo rejoint l’antiquité

En plus des collections permanentes qui témoignent et racontent de nombreuses histoires mythologiques de l’époque gallo-romaine, où Arles était capitale de la Gaule, de la Bretagne et de l’Espagne, le storytelling de l’antique s’expose dans « J’aimerais tant voir Syracuse », la photo de famille et l’antique. Cette exposition est le fruit d’une collecte originale, réalisée entre septembre 2014 et février 2015, auprès de particuliers, de plus de 1000 clichés « nous » représentant dans des sites ou aux côtés de vestiges antiques. La scénographie qui en découle se présente comme une extension narrative et émotionnelle des collections permanentes. Elle rassemble les visiteurs autour du souvenir de voyage, des photos de famille, de l’histoire de la photo et du mélange des temporalités. Le titre même de l’exposition donne le ton et invite à un voyage émouvant.

Adams-photo-storytelling

exemples photo exposition j’aimerais tant voir Syracuse

 

4. Arles Antique : le storytelling en 7 principes

Si son storytelling culturel fonctionne si naturellement, c’est qu’il respecte 7 principes essentiels :

  1. être cohérent et authentique
  2. créer une narration qui donne du sens
  3. donner une dimension émotionnelle forte
  4. fédérer les ressources humaines
  5. rendre le storytelling interactif et partageable
  6. le démultiplier sur un maximum de supports
  7. l’inscrire dans la durée

Le musée est présent sur les réseaux sociaux Facebook et Twitter et propose aussi des activités facilitant le partage comme un atelier Post-it, Et les photos prennent vie, Antic’selfie, Chasse au trésor photographique 2.0 etc., inscrivant ainsi son storytelling culturel dans la modernité : « l’antique c’est du présent. »

 

 

Pour en savoir plus

Pour visiter le musée, infos pratiques

le suivre sur Facebook ou sur Twitter

 

 

Poster un commentaire

Classé dans Exemples

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s