Archives de Catégorie: Luxe

Exemple de storytelling d’exposition : le roman d’une garde robe au Musée Carnavalet

Le storytelling est au cœur de l’exposition comme l’indique déjà son titre Le roman d’une garde robe. Elle raconte l’histoire d’Alice Alleaume, 1ère vendeuse de la maison de haute couture Chez Cheruit et parisienne à la mode.

3 ans d’enquête policière pour documenter le « roman »

Le rapprochement de différents indices :

ont permis d’écrire la trame narrative de l’exposition. Le roman d’une garde robe nous fait entrer dans la vie d’Alice au travers de ses cahiers professionnels, photos, robes, accessoires, tout en suivant l’évolution de la mode entre 1830 et 1930. Le dispositif est complété d’une visite sous forme de conte Quel chic, Alice !, de jeu pour enfant, d’ateliers et de concert.

Le choix du storytelling judicieux et adapté 

Il rend attachante et vivante la personnalité d’Alice, ce qui transforme le regard posé sur sa garde robe. Il immerge le visiteur au sein de l’activité de haute couture à cette époque. L’aspect émotionnel du storytelling renforce l’ intérêt pour les éléments exposés et en facilite l’appropriation et la mémorisation.

1 commentaire

Classé dans Luxe

Dior poursuit son storytelling à Paris

Aprés avoir notamment exposé son storytelling de marque à Shanghai, de produit (Lady Dior) en Asie et marqué de sa présence l’art du Jardin, Dior est revenu au Grand Palais à Paris présenter son double storytelling autour du parfum Miss Dior.

Elle associait, en toute cohérence marketing, l’histoire de Christian Dior en évoquant sa soeur qui a inspiré le nom du parfum, l’histoire du parfum lui-même et sa réinterprétation par des artistes contemporaines internationales. L’exposition gratuite et de grande qualité a rencontré un vif succès IRL et sur les réseaux sociaux (vidéo sur You Tube vu plus de 307 000 fois, page Facebook avec 12 millions d’abonnés …). Pour renforcer encore la relation entre couture et parfum, Miss Dior a été habillée pour l’occasion, en série limitée, avec le fameux nœud brodé par les petites mains de la haute couture …

flacon série limitée

travail haute couture sur le nœud Miss Dior

Poster un commentaire

Classé dans Luxe

Ecrivez votre propre storytelling chez Benneton Graveur

C’est en 1880 qu’Emile Benneton, graveur ciseleur à Paris, crée sa maison qui propose notamment des « travaux de ville », papeterie gravée personnalisée pour  les événements de la vie intime ou mondaine ( naissance, mariage, décès, invitations etc.). Conservée dans la même famille depuis, ce savoir faire exceptionnel a été transmis de génération en génération.

vitrine-benneton graveur

boutique Benneton à la même adresse parisienne du 75 bd Malesherbes depuis 1880

Ainsi, vous pouvez aujourd’hui bénéficier des mêmes services pour un « personal branding » de luxe : gravure de votre papeterie à vos noms, armoiries, logos ou même à l’effigie de votre animal sur des papiers spéciaux avec des typographies exclusives. Le tout avec le conseil avisé de la maison sur le choix des termes, du protocole … La maison conserve en toute discrétion les gravures de ses clients et ainsi une partie de leur storytelling.

Des clients qui à leur tour enrichissent le storytelling de Benneton Graveur, par leur style de vie comme Marc Jacobs ou Sofia Coppola.

Pour en savoir plus : La marque a son site Facebook  et sa boutique en ligne de produits non personnalisés.

2 Commentaires

Classé dans Luxe

Boucheron : subtilité du storytelling à la japonaise

Boucheron et Azuma Makoto

documents de l’exposition Artisans du rêve

Le storytelling de la maison Boucheron se décline en 8 grands chapitres.  Le chapitre japonais s’ouvre en 1910 par la création d’une tiare inspirée de la célèbre vague d’Hokusai. Il se poursuit par l’ouverture de la première boutique à Tokyo en 1973. Depuis, les relations entre Boucheron, l’art et le Japon ne cessent de se développer. Preuve que la subtilité de la communication peut obtenir un très bon retour sur investissement : le marché japonais représente 40 % de la clientèle de la Maison.

Cette année, le storytelling est mis en lumière au travers de 3 événements marquants :

2 Commentaires

Classé dans Luxe

Dior expose son storytelling à Shanghai

Le storytelling de la marque se poursuit et s’internationalise grâce à une exposition au musée d’art contemporain de Shanghai du 13 septembre au 10 novembre 2013. L’esprit Dior y scénarise à la fois la trajectoire personnelle de l’homme Christian Dior, ses créations intemporelles et ses relations avec les artistes de son époque. Elle renouvelle également le regard porté sur la marque en faisant appel à des artistes chinois contemporains.

L’entreprise démontre ainsi sa capacité à faire vivre son storytelling de marque, à en renouveler le contenu et à le mondialiser. Elle soigne son storytelling de marque qui sert de base pérenne au développement du storytelling de ses produits. Tel  le sac Lady Dior également personnifié par Marion Cotillard dans de mystérieuses histoires filmées par de grands cinéastes ou artistes,  et également mis en scène dans une exposition itinérante  « Lady Dior as seen by ».

1 commentaire

Classé dans Luxe

Storytelling : Guerlain fait sa rentrée cinéma

Guerlain compose avec luxe et cohérence le storytelling de Shalimar. Aprés l’avoir « étoffé » de l’aura émotionnelle et sensuelle de Gainsbourg dans un film d’1min18

la marque nous invite à remonter aux origines du parfum avec une dimension internationale nette.  En effet, Jacques Guerlain a imaginé Shalimar d’après une légende indienne ancienne. Le grand Moghol tombe éperdument amoureux de la belle Arjumandgra. Elle meurt à l’accouchement de son 14ème enfant … Le moghol construira le Taj Mahal en son hommage, avec des jardins nommés Shalimar. La marque va loin dans ce storytelling en termes de durée (1 film  de 5min43), de moyens (réalisation Bruno Aveillan et équipe cinéma) et de thématiques. Si certains symboles visuels du parfum (encens, roses, pétales, vent dans les tissus …) sont classiques, l’adaptation (occidentalisation) de la légende magnifiant l’amour et la mort est plus inattendue. Une ode à un parfum d’éternité ?


<p><a href= »https://vimeo.com/77578648″>Guerlain / &quot;The Legend of Shalimar&quot; – Bruno Aveillan – QUAD</a> from <a href= »https://vimeo.com/quadprod »>QUAD productions</a> on <a href= »https://vimeo.com »>Vimeo</a&gt;.</p>

En voir plus : bandes annonces teasing, making of, projection en avant première sur Facebook,  au cinéma ou en grand magasin

4 Commentaires

9 septembre 2013 · 10:38

Storytelling : démêler le vrai du faux

Évoquer un livre ne suffit pas à créer du storytelling. Autant la marque Dior instaure une véritable histoire dans son livre interactif présenté à l’Art du Jardin, autant Zadig et Voltaire, en nommant son parfum Tome 1, nous leurre.

tastetelling

Image du parfum tome 1 dans le magazine Zadig et Volatire

Certes le flacon est présenté dans un élégant coffret en forme de livre blanc aux pages vierges, mais la marque ne rebondit pas sur le potentiel de son nom. Elle balise une communication de territoire de marque classique, portée par ses 2 égéries, personnages de papier glacé sans « histoire » ni interactions. Aussi  dans le coffret promotionnel du parfum n’est joint ni Zadig ni un livre de Voltaire ni un livre d’aventure collant mieux à la peau de son mannequin Chris, « surfeur, artiste, aventurier green » …mais une plaque militaire Zadig et Voltaire !

La marque a choisi de communiquer uniquement en images qu’elle diffuse  en « vitrine » dans son magazine, sur son site web, sur Pinterest, Instagram, Facebook et Twitter, loin de la dimension narrative du storytelling.

Poster un commentaire

Classé dans Luxe