Boucheron : subtilité du storytelling à la japonaise

Boucheron et Azuma Makoto

documents de l’exposition Artisans du rêve

Le storytelling de la maison Boucheron se décline en 8 grands chapitres.  Le chapitre japonais s’ouvre en 1910 par la création d’une tiare inspirée de la célèbre vague d’Hokusai. Il se poursuit par l’ouverture de la première boutique à Tokyo en 1973. Depuis, les relations entre Boucheron, l’art et le Japon ne cessent de se développer. Preuve que la subtilité de la communication peut obtenir un très bon retour sur investissement : le marché japonais représente 40 % de la clientèle de la Maison.

Cette année, le storytelling est mis en lumière au travers de 3 événements marquants :

2 Commentaires

Classé dans Luxe

2 réponses à “Boucheron : subtilité du storytelling à la japonaise

  1. Pingback: 9 idées de cadeaux à storytelling | TasteTelling

  2. Pingback: Boucheron : exemple de #storytelling #luxe | TasteTelling

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s