Exemple de storytelling d’exposition : le roman d’une garde robe au Musée Carnavalet

Le storytelling est au cœur de l’exposition comme l’indique déjà son titre Le roman d’une garde robe. Elle raconte l’histoire d’Alice Alleaume, 1ère vendeuse de la maison de haute couture Chez Cheruit et parisienne à la mode.

3 ans d’enquête policière pour documenter le « roman »

Le rapprochement de différents indices :

ont permis d’écrire la trame narrative de l’exposition. Le roman d’une garde robe nous fait entrer dans la vie d’Alice au travers de ses cahiers professionnels, photos, robes, accessoires, tout en suivant l’évolution de la mode entre 1830 et 1930. Le dispositif est complété d’une visite sous forme de conte Quel chic, Alice !, de jeu pour enfant, d’ateliers et de concert.

Le choix du storytelling judicieux et adapté 

Il rend attachante et vivante la personnalité d’Alice, ce qui transforme le regard posé sur sa garde robe. Il immerge le visiteur au sein de l’activité de haute couture à cette époque. L’aspect émotionnel du storytelling renforce l’ intérêt pour les éléments exposés et en facilite l’appropriation et la mémorisation.

1 commentaire

Classé dans Luxe

Une réponse à “Exemple de storytelling d’exposition : le roman d’une garde robe au Musée Carnavalet

  1. Pingback: La Réalité Augmentée au service de la culture et de l’Art – Arts Numérique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s